Mr Hart

Par le pouvoir du crâne ancestrale !

Aller au menu | Aller à la boite à outil | Aller au contenu | Se connecter


Warning: mktime(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 159

Warning: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 160

Warning: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 177

Vendredi, c'est œufs frits.

Par Mr Hart. Le vendredi 18 mars 2011, à 22 h 22. Catégorie : Le blog. Il n'y a pas de tag pour cet article.

Vendredi, je suis ému.

L'humanité a su se rassembler et s'unir, au delà des différences, des conflits politiques ou religieux, de la rancœur et de la haine qui la divisent depuis la nuit des temps pour proclamer, d'une seule voix, que Rebecca Black et sa chanson Friday avaient dépassé les dernières limites supportables du mauvais gout.

Oui, tel Adrian Veidt voulant rassembler l'humanité autour d'un ennemie commun pour mettre fin aux guerres qui la divisaient, ARK Music Factory a produit Friday de Rebecca Black. Par cette chanson, cette bande d'inconscients dénués de bon sens comme de bon gout, ces intégristes de l'auto-tune, ont poussé l'humanité entière à critiquer la même chose plutôt que de se critiquer les uns les autres. Même les médias les plus consensuels finissent par lâcher une remarque sur le niveau lamentable des paroles. C'est si beau que moi même je tiens à les rejoindre dans cette épiphanie et à vous faire partager la lie de la lie de la production musicale contemporaine.

Le truc qui me fait marrer, aussi, c'est qu'elle prononce « friday » comme « fried egg ». Fried egg, fried egg, fried egg. Voilà, maintenant, vous aussi vous allez l'entendre.

Voilà. Maintenant vous savez. Fun fun fun fun.

À la différence de Veidt, cela dit, ils ne l'ont pas fait exprès. C'est précisément là que réside la beauté de la chose : Ce n'est pas une parodie. Non. D'une façon incroyable, des gens ont pensé que cela plairait, que la vacuité flagrante des paroles passeraient inaperçu et qu'il suffirait d'une bonne dose d'auto-tune pour que personne ne s'aperçoive qu'elle chante mal. Zut, c'est raté.

Rebecca fut très attristée de voir ces méchants commentaires sur sa chanson. ARK Music Factory, ce ramassis de mange-merdes, a proposé de faire retirer la vidéo (comme s'il était possible de supprimer un clip d'internet). Heureusement pour nous, Rebecca décide de « ne pas donner à ses détracteurs la satisfaction de l'avoir rendu si triste qu'elle abandonne la musique ». C'est beau. Beau et très bête. Si seulement elle avait pris la peine de réfléchir, au lieu de simplement tenir le même discours que N'IMPORTE QUI face à ses détracteurs, ça aurait pu être bien, elle aurait peut être compris que cette chanson est nulle. Surtout qu'elle n'en a pas écrit le texte, elle n'avait pas grand chose à perdre. Mais non, Rebecca est aussi bête que les paroles de Friday et soutient coûte que coûte son étron auditif.

Vous n'êtes pas dégouté par la chanson de Rebecca ? Quoi ? Vous la trouvez sympa, entrainante ? Pas si mal ? Je devine que vous n'avez pas compris les paroles. Alors cessons là ces diatribes et regardons les de plus près. Vous allez vite comprendre.

L'incroyable texte d'ARK Music Factory pour Rebecca Black

FUN FUN FUN FUN FUN FUN FUN FUN FUN FUN FUN FUN FUN FUN FUN FUN FUN FUN FUN

(Yeah, Ah-Ah-Ah-Ah-Ah-Ark)
Oo-ooh-ooh, hoo yeah, yeah
Yeah, yeah
Yeah-ah-ah
Yeah-ah-ah
Yeah-ah-ah
Yeah-ah-ah
Yeah, yeah, yeah.

Okay, ça sert à rien. Le chorus au début, c'est un gangsta qui dit « ark » en référence à ARK Music Factory. Bien joué les gars, c'est important de revendiquer ses attentats. Ensuite vient la l'ouragan Rebecca.

Premier couplet

7am, waking up in the morning.
Gotta be fresh, gotta go downstairs,
Gotta have my bowl, gotta have cereal.
Seeing everything, the time is going.
Ticking on and on, everybody's rushing.
Gotta get down to the bus stop,
Gotta catch my bus, I see my friends.

Ça commence avec un fort arrière gout de Ke$ha (le $ à la place du S, ça aussi c'est priceless.) dans le clip de Tik Tok. C'est peut être juste les paroles. Donc Rebecca nous raconte l'ennuie de sa semaine de collégienne. C'est vraiment très dur la vie de collégienne. « Gotta » (« Je dois ») répété un milliard de fois pour bien indiquer toutes les obligations qui lui pèse. « Je dois me laver. je dois descendre les escaliers. Je dois prendre mon bol. Je dois prendre mes céréales. » Ma pauvre, ta vie est pire que celle d'un ouvrier dans une usine de charbon.

À ce moment du clip, elle s'efforce d'avoir autant d'expression qu'un arbre, Rebecca veut nous transmettre l'ennuie du quotidien. Oui, c'est pour ça, le mauvais jeu d'acteur tout raide.

Kicking in the front seat.
Sitting in the back seat.
Gotta make my mind up,
Which seat can I take?

Ses contacts facebook amis viennent la chercher en voiture, Rebecca réfléchit. « Je dois me décider, quel siège puis-je prendre ? »

Refrain

Le refrain ! Oh pute borgne, le refrain !

It's Friday, Friday
Gotta get down on Friday
Everybody's looking forward to the weekend, weekend
Friday, Friday
Getting down on Friday
Everybody's looking forward to the weekend

Les paroles sont, en condensé : « C'est vendredi. Vendredi. On va pouvoir se détendre vendredi, tout le monde attend le week-end. Week-end. » Répété ça deux trois fois en ajoutant aléatoirement « vendredi ».

Partying, partying (Yeah)
Partying, partying (Yeah)

« Faire la fête, faire la fête, faire la fête, faire la fête. »

Fun, fun, fun, fun
Looking forward to the weekend

« Drôle, drôle, drôle, drôle. On attend tous le week end »

Deuxième couplet

7:45, we're driving on the highway
Cruising so fast, I want time to fly

« On conduit sur l'autoroute, on va si vite »
Sans ceinture, assises sur le dossier de la banquète arrière d'une décapotable. Sur l'autoroute. Notez l'absence de vent dans les cheveux. Ça décoiffe salement un vent de 140 km/h.

Fun, fun, think about fun
You know what it is.
I got this, you got this.
My friend is by my right.
I got this, you got this,
Now you know it.

« Je pense à m'amuser, tu sais ce que c'est. J'ai compris, t'as compris. Mon amie est à ma droite. J'ai compris, t'as compris. Maintenant, tu sais. »
Quoi ? Pardon Rebecca, j'ai du mal à te suivre.

Et « fun, fun, think about fun », c'est vraiment une belle phrase HUUUUR DUUUUURRRR

Yesterday was Thursday, Thursday
Today, it is Friday, Friday (Partying)

« Hier c'était jeudi, jeudi.
Aujourd'hui c'est vendredi, vendredi. (faire la fête) »
Je crois qu'on avait tous compris.

We-we-we so excited
We so excited

« Nous nous nous si excités.
Nous si excités. »
YA PAS DE PUTAIN DE VERBE DANS TA PUTAIN DE PHRASE ! UN SUJET MAIS PAS DE VERBE. JE SAIS DÉJÀ QUE C'EST PAS REBECCA QUI A PONDU CE TEXTE, ALORS QUI EST LE RESPONSABLE D'UNE CONNERIE PAREIL ?

Sérieusement, j'invente rien. Ce n'est pas une incompréhension de l'accent de ma part. C'est clairement écrit comme ça dans le clip !

We so excited! HUURRR.

ET TOI, GOURDE À PISSE, TU AURAIS DU T'EN APERCEVOIR. METTRE UN VERBE DANS UNE PHRASE, ON APPREND ÇA EN PRIMAIRE. ET PUTAIN YA EU PERSONNE POUR CORRIGER ÇA. TAS D'ABRUTIS MANGEUR DE MERDE.

We gonna have a ball today
Tomorrow is Saturday
And Sunday comes afterwards
I don't want this weekend to end!

« Demain c'est samedi, et dimanche vient après. »
Apprend les jours de la semaine avec Rebecca l'exploratrice. C'est vraiment profond, ça me touche l'âme.

Le couplet rap

R-B, Rebecca Black
So chilling in the front seat (In the front seat)
In the back seat (In the back seat)
I'm driving, cruising (Yeah, yeah)
Fast lanes, switching lanes,
With a car up on my side, (Woo!)
(Come on!) Passing by is a school bus in front of me.
Makes tick tock, tick tock, wanna scream!
Check my time, it's Friday, it's a weekend.
We gonna have fun, come on, come on, you all!

Ça c'est le classique couplet de rap présent dans absolument toutes les chansons de R'n'B contemporain. Parfois c'est cool, bien placé et tout ce que vous voulez. Là, ça reprend juste les grands thèmes de la chanson (les bus scolaires, les places de voitures, le vendredi.). On a du refiler les paroles de la chanson et à ce type en lui disant « fais un rap pour la chanson de Rebecca » et il a du avoir des sueurs froides, le pauvre. Globalement c'est moyen, je suis fatigué des types qui répètent « come on » toutes les trois secondes. Ça doit être hyper dur de suivre une conversation avec eux. Come on, come on, you all.

Ensuite, on se mange encore deux fois le refrain. C'est Vendredi. Fun fun fun fun. Faire la fête. Yeah. Tout le monde attend le week-end. Je le remet pas, il est plus haut.

Alors, convaincu ? Sérieusement, il n'y a que Rebecca elle même pour ne pas reconnaitre que ce... cette... ce... cette production sonore ne vaut rien. Je le répète, elle n'est même pas l'auteur de ce truc, elle n'a choisis parce qu'entre les deux textes achetés par sa mère à ARK Music, celui la reflétait le plus sa personnalité. Tous les musiciens de l'Histoire, jusqu'au premier type à avoir jamais frappé une peau de bête tendu, ont senti leur art violé par cette absurdité, cette improbabilité musicale.

Merci, Rebecca Black. Merci. Du haut de tes treize ans, tu as su unir l'humanité contre toi. À seulement treize ans. Et merci à tous les crétins de son entourage qui ne se sont pas interposé pour empêcher une gamine immature de se ridiculiser dans le monde entier avec ce texte dénué du moindre intérêt. Sa mère a bien tenté de signaler ses doutes vis-à-vis de la qualité du truc, mais Rebecca lui a dit que c'était bon. Dommage. Elle aurait du insister. Soyez fiers d'avoir rendu n'importe qui célèbre.

Pauvre Rebecca. Prenons ça comme une leçon. Non, tous les ados ne sont pas des stars en herbe. Non, tous les gamins ne sont pas intéressants. Très peu le sont, en fait. Aucun ? On me dit « aucun » dans mon oreillette. Et les texte d'ados, même écrit par des adultes, n'intéressent absolument personne à part Justin Bieber et ses fans.

Merci Rebecca Black, par l'inconscient sacrifice de ta réputation pour environ dix ans, tu nous as montré qu'il y a des limites à ce que les maisons de disques peuvent vomir à l'attention du peuple. Ton sacrifice ne sera pas ignoré. Non, au contraire, on va s'en rappeler longtemps. Fun fun fun fun.

Der bonus

Lave toi les oreilles, ami lecteur !

Il est fort probable que vous n'aimiez pas, sans quoi tout le monde connaitrait déjà. Mindless Self Indulgence demeure malgré tout le plus connu des groupes inconnus. C'est indépendant et mature. C'est pas de la musique d'hipster. Ça passe pas dans les boites. Ça passe pas sur radio FG. Bref, on sent déjà que c'est cool. Ça mérite l'attention si on aime les mélanges de styles improbables entre le rock, le punk, et l'electro, et allez savoir quoi d'autre. J'y consacrerai un article (un jour, lolilol), voilà un avant gout.


Warning: mktime(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 159

Warning: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 160

Warning: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 177

La presse dans la France de 2010

Par Mr Hart. Le lundi 25 octobre 2010, à 18 h 18. Catégorie : Politique ?. Il n'y a pas de tag pour cet article.

Je raconte les derniers événements survenus en France à Sparkle, qui depuis la Corée du Sud, n'en a aucun écho. Ce qu'elle entend l'effraie, son pays comme s'il s'agissait d'une dictature, la police enfreignant la loi, perquisitionnant des journalistes pour le compte du partie au pouvoir. La presse matraquée, au sens propre, par des CRS.

Agressions de journalistes

Moi aussi, je suis effrayé devant ce qui arrive. Alors même que je préparais un article sur Liu Xiaobo, je m'aperçoit qu'il est plus urgent de parler de mon propre pays, qui semble de plus en plus envier le système chinois. Notre gouvernement n'aime pas ce que dit la presse à son sujet, ce qui n'a rien d'étonnant car celle ci, relatant les faits, expose au grand jour l'incompétence de nos dirigeants et l'incohérence de ses décisions. Le gouvernement, le ridicule et l'inavouable exposés, considère alors la presse comme un ennemie et la réprime comme il réprimerait des manifestants. À coup de matraque.

Ainsi, oui, un journaliste de Canal+ se fait matraquer dans l'exercice de sa fonction de journaliste.

Il y eu, le même soir, un preneur de son, bien reconnaissable avec sa grande perche de preneur de son, son casque de preneur de son, et son sac de preneur de son, qui s'est fait agresser par des policiers qui n'avait vraisemblablement jamais vu de preneur de son, et qui devait penser qu'il s'agissait d'un casseur munis d'un grand bâton, probablement une arme improvisée.

Ne manquez pas non plus ce récit d'une journaliste, agressée elle aussi par la police. Elle n'était pas là pour manifester, ni pour couvrir l'évènement. Mais, journaliste malgré tout, décide d'aller voir comment la fin de la manifestation se déroule. Elle finit chargée et tabassée par les CRS, parmi d'autres. D'après sa description des faits, rien ne justifiait l'assaut des forces de police.

Violation du secret des sources

Mais le problème ne s'arrête pas aux agressions : Quelques semaines plus tôt, notre gouvernement bien aimé, ayant défendu l'innocence d'Éric Woerth dans toute l'affaire Woerth-Bettencourt, fait appel à la DCRI pour identifier la source informant le journal « Le Monde » sur l'affaire, en dehors de toute procédure judiciaire et en parfaite violation loi n° 2010-1 du 4 janvier 2010 relative à la protection du secret des sources des journalistes. Le nombre d'erreur commise par notre gouvernement dans cette affaire dépasse de loin le simple cadre de la liberté de la presse, mais je ne retiendrai que celui ci pour cette article.

Alors nous voici là, avec un gouvernement qui a peur de ce que peut dire la presse, qui se moque de son statut et l'attaque. Les CRS et la police nationale en général ont pour devoir de défendre les citoyens et la république. Aujourd'hui, ils ne sont plus que les jouets du gouvernement au pouvoir, oubliant tous les beaux principes de l'état pour faire taire toute forme de contestation du pouvoir. La DCRI a dit avoir agit dans sa « mission de protection des intérêts de l'État », ce genre de discours sont habituellement tenu par les parties totalitaires. C'est la Chine qui dit faire ce genre de choses pour la protection de l'État, pas la France.

Notez aussi que cette loi fut voté en début d'année par les député de la majorité, tandis que l'opposition la critiquait déjà car ne protégeant pas assez les dites sources. Le peu que cette loi garantissait, ils l'ont violé, alors qu'ils ont eux même –l'UMP, partie au pouvoir– décidé de son contenu.

Matériel confisqué

Toujours sans autorisation judiciaire, un journaliste de Reuters s'est fait confisquer son matériel par des policiers, alors que la loi précise clairement que cela n'est possible que dans des conditions très précise. De plus, le matériel peut contenir des enregistrement contenant des informations pouvant permettre l'identification de certaines sources, Là encore, la loi du 4 janvier 2010 n'a pas été respecté.

Alors vous vous demandez sans doute pourquoi il n'y jamais d'autorisation judiciaire. Et bien, sans trop digresser (j'y reviendrai dans un article dédié), disons simplement que dans notre cher cinquième république, la séparation des pouvoirs est une illusion. Oh, certes, la constitution dit toujours que ceux ci sont séparés, mais avec les élections législatives arrivant inévitablement le mois suivant l'élection présidentiel, vous pouvez être sur de voir le même partie politique que le président détenir la majorité des sièges. À partir de là, l'exécutif tiens les couilles du législatif qui va soutenir aveuglément toutes les lois que voudra faire passer le gouvernement. La police, quant à elle, écoute ce que lui dit le ministère de l'intérieur (donc l'exécutif).

Seulement, le judiciaire, au grand damn de l'UMP, reste terriblement indépendant. Il n'y a donc pas d'autorisation légale délivré par un juge à chaque délire de l'UMP, et c'est ainsi que la police agit illégalement. Rassurez vous, un jour, l'exécutif tiendra aussi le judiciaire. En fait, cela a déjà commencé avec Hadopi, mais l'amendement 138 est là pour nous sauver.

Quant au journaliste de Reuters, la police lui a aussi interdit de filmer. C'est illégal. S'il est possible d'interdire la diffusion de certaines images, pour des raisons précisés par la loi, rien n'autorise les forces de l'ordre à empêcher la captation de ces mêmes images.

Reporter Sans Frontière : Classement 2010 de la liberté de la presse

historique des scores de la France
Année Score Position
2002 3,25 11ème sur 132
2003 4,17 26ème sur 166
2004 3,50 19ème sur 167
2005 6,25 30ème sur 167
2006 9,00 35ème sur 168
2007 9,75 31ème sur 169
2008 7,67 35ème sur 173
2009 10,67 43ème sur 175
2010 13,38 44ème sur 178

J'attendais avec une certaine impatience le classement 2010 de reporter sans frontière sur la liberté de la presse dans le monde. Je me voyais déjà tirer des conjectures sur l'inévitable descente de la France dans le classement. Et celui ci est finalement paru, il y a environ une semaine, pour confirmer mes attentes : La France passe de 10,67 à 13,38 points (en sachant que zero est le meilleur score possible). Elle ne perd qu'une seule place (passant de la 43ème à la 44ème) mais cette évolution n'est pas représentative car bon nombre de pays l'accompagnent dans sa chute.

13,67 points, cela représente une augmentation de 25,4 % comparé à 2009, et 75,45 % comparé à 2008, ou la France atteignait 7,67 points. En 2009, Reporter Sans Frontière désignait clairement Nicolas Sarkozy comme en partie responsable de cette chute. RSF, dénonçant le président de la cinquième république française, le pays des droits de l'homme, « Liberté Égalité Fraternité », vous saisissez l'inconcevabilité de la chose ou je continue le couplet sur nos idéaux glorieux ?

L'organisation dénonce les tendances liberticides de plusieurs états européens, ainsi que leur interventionnisme dans la presse, prenant l'habitude de porter plaintes contre les organismes qui les critiquent. Cette année encore, le modèle européen fait défaut, et la France avec...

L'avenir de la presse

Alors, je ne vais pas dire que la presse n'est pas libre en France, mais nier qu'il y a un problème et que sa source en est notre gouvernement relève de l'aveuglement. En plus de cet historique de violence, n'oubliez pas que bon nombre de grands dirigeants de médias (Martin Bouygues, patron de TF1, par exemple) sont des amis de Nicolas Sarkozy, et que celui ci était (est toujours ?) énormément médiatisé, bien plus qu'aucun de ses prédécesseur. D'un coté, vous avez la censure, et de l'autre, la propagande. Notre gouvernement, et son président en particulier, on un véritable problème dans leur relation avec les médias.

Mais la presse écrit encore, et librement. Les policiers qui ont frappé le journaliste de Canal+ sont soumis à une enquête de l'IGS. Pratiquement plus pour avoir eu des propos vulgaire que pour l'avoir matraqué. Je sais, c'est une honte, sans parler du résultat de l'enquête qui sera très probablement insatisfaisant. Mais nous allons devoir nous en contenter.

Si ce genre de violences doit continuer encore au moins deux ans, alors protégeons la presse, dénonçons les actes du gouvernement, que chacun s'en rappelle et ne fasse pas l'erreur de les soutenir en 2012. nous avons des blogs, la liberté d'expression, et le média le plus fantastique de la planète : Internet. Nous constituons un organe de presse indépendant et un contre-pouvoir médiatique terrifiant, alors faisons preuve de civisme et informons les autres de ce qui ne doit pas être oublier lorsque l'UMP commencera sa campagne pour nous chanter comment la France ne peut pas survivre sans eux.

Puisque nos élus veulent faire taire la presse, soyons tous apprentis journalistes sur Internet et rendons leur la tache impossible.


Warning: mktime(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 159

Warning: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 160

Warning: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 177

Neverwinter Nights : Patch 1.69 en français

Par Mr Hart. Le dimanche 22 aout 2010, à 18 h 18. Catégorie : Ubuntu Linux. Il n'y a pas de tag pour cet article.

Pour tous ceux qui attendent encore la traduction du patch 1.69 de Neverwinter Nights, sachez qu'il vous suffit d'installer le patch en anglais puis de remplacer les fichier dialog.tlk et dialogf.tlk par ceux de cette archive.

Avec un peu de recherche, il est possible de trouver un installer pour windows pour le patch en français, mais le problème reste entier pour Linux et Mac OS, et cette manipulation s'avère alors très pratique. De plus, les deux fichiers de langue de cette archive contiennent des corrections qui ne figure pas dans l'installeur officiel, celui ci étant resté bloqué à la version beta. Il est donc conseillé de les ajouter malgré tout.

J'ai testé la manœuvre sur Ubuntu, et tout fonctionne parfaitement. La procédure est la même pour Mac OS mais je n'ai rien pu tester pour le moment. Faites tout de même un back-up de votre version du jeu avant.

Le patch est sortie il y a deux ans et la traduction a été effectué il y a facilement plus d'un an. Oui, vous avez attendu beaucoup plus que nécessaire parce que Bioware n'a rien foutu pour mettre les patchs traduis sur le site officiel du jeu. Oui, ce sont des gros manches.

Mais bon on va les aimer quand même vu que ce dernier et ultime patch (il n'y aura désormais plus aucune mise à jour) met à disposition de tous le contenu normalement réservé aux modules premiums, c'est à dire, entre autre, des nouveaux design d'armes et d'armures, des nouvelles créatures et la putain de possibilité de monter à cheval (et j'vais chercher sur le vault s'il n'y a pas un hakpak pour ajouter des chocobos ou des dodongos à la liste des montures possible :bwaha:)

Et c'est même très sympa de leur part vu que ces chiens d'Atari ont décidé que Bioware n'avait plus le droit de vendre les dits modules premiums. Chiens.


Warning: mktime(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 159

Warning: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 160

Warning: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 177

Écrire en Coréen, Japonais, Vietnamien, RFC1345 (loule) dans Ubuntu, avec UIM

Par Mr Hart. Le jeudi 5 aout 2010, à 23 h 23. Catégorie : Ubuntu Linux. Il n'y a pas de tag pour cet article.

Vous souhaitez pouvoir écrire Coréen, Japonais, Chinois, ou que sais-je dans Ubuntu, vous avez donc besoin d'un logiciel de gestion de méthodes de saisie. Il en existe plusieurs, je vous conseille UIM.

UIM !

UIM est donc une plateforme et un gestionnaire de méthode de saisie qui s'intègre à la perfection dans tout l'environnement. Toutes les applications peuvent en profiter, il peut gérer autant de méthodes de saisie que nécessaire et peut être contrôler par bon nombre de raccourcis clavier personnalisable. Il est de plus très simple à mettre en place, comme vous allez le constater.

L'installation de UIM

Pour installer UIM, il vous faut installer les paquets uim et uim-applet-gnome (lien apt), et voilà.

Notez que le paquet uim-applet-gnome n'est pas indispensable, il ne fait que permettre l'ajout un applet aux tableaux de bord de gnome pour contrôler et vérifier l'état de UIM. Il ajoute aussi un lanceur pour l'interface de configuration de UIM dans le menu « Système > Préférences ». Si vous ne souhaitez utiliser ni l'un ni l'autre (il est tout à fait possible de gérer UIM à l'aide de contrôles graphiques sans cet applet, et d'accéder à l'interface sans ce lanceur), alors ne l'installez pas.

Ensuite, en fonction des méthodes de saisie dont vous avez besoin, vous devez ajouter des paquets complémentaires. Comme je fais bien mon boulot, je vous ai fait un petit tableau rassemblant les méthodes présentes dans les dépôts officiels d'Ubuntu. Je n'ai listé ici que les paquets ne contenant que peu de méthodes, généralement dédié à une seule langue. Ils contiennent plusieurs méthodes par langues, avec des dictionnaires et tout, et évite de vous encombrer de dizaines de méthodes inutiles. Si la langue que vous recherchez n'y figure pas, ou si les méthodes de saisies ne vous conviennent pas, alors consultez le tableau suivant, rassemblant toutes les méthodes contenu dans le seul paquet uim-m17nlib, incroyablement varié.

Les nouvelles méthodes ne seront accessibles qu'après avoir rechargé la session.

Note spéciale pour le coréen : Pour ce qui est de la méthode hangul romaja, je conseil le paquet uim-byeoru plutôt que uim-hangul, qui contrairement au premier semble ne pas être capable d'écrire un b en batchim.

Langues et paquets deb correspondants
Langue Paquet
Caractères Latins uim-latin
Chinois uim-pinyin
Coréen uim-byeoru
uim-hangul
Japonais uim-anthy
uim-canna
uim-prime
uim-skk
uim-tcode
Vietnamien uim-viqr
X-SAMPA uim-ipa-x-sampa
Langues du paquet uim-m17nlib
De A à EDe F à OuïDe Our à V
AmhariqueFarsiOurdou
AnglaisFrançaisPachto
ArabeGéorgienPunjabi
ArménienGrecRFC1345
AssamaisGujaratiRusse
BengaliHébreuSanskrit
BirmanHindiSerbe
CambodgienJaponaisSindhi
Caractères LatinsKannadaSlovaque
ChamKashmiriSuédois
ChinoisKazakhSyriaque
CingalaisLaotienTamoul
CoréenMalayalamTchèque
CroateMarathiTélougou
DanoisNépalaisThailandais
DivediOriyaTibétain
EsperantoOuïghoursVietnamien

Il n'y a pas uniquement que des méthodes de saisie de langues étrangères, comme vous pouvez le voir.

Activation de UIM

Pour activez UIM, ensuite, il vous faut aller dans « Système > Administration > Prise en charge des langues » et sélectionner le bon système de saisie au clavier. Vous avez le choix entre uim, uim-systray, uim-toolbar et uim-toolbar-qt. Le changement ne sera effectif qu'après avoir rechargé la session.

Graphiquement, UIM peut être géré depuis une barre d'outil, celle ci peut être soit flottante (options « uim-toolbar » ou « uim-toolbar-qt » pour KDE), soit intégré à la zone de notification (« uim-systray ») ou bien à l'aide de l'applet à ajouter sur les tableaux de bord. Cet applet peut être ajouté avec n'importe quel options de système de saisie, mais il n'est en fait utile qu'avec l'option « uim » qui n'intègre la barre d'outils nulle-part.

Dans les options de UIM, accessibles depuis « Système > Préférences > Input Method », en tapant « uim-pref-gtk » dans un terminal, ou depuis les contrôles graphiques de UIM, activez les méthodes de saisies dont vous avez besoin, et si nécessaire, les raccourcis claviers idéaux.

Et voilà, UIM est en place, vous n'avez plus qu'à le tester dans la première application qui vous passe par la tête.

Je verrais à rajouter des jolis captures d'écran pour illustrer tout ça.

SCIM ?

À noter que parmi les méthodes de saisis les plus utilisé se trouve aussi SCIM. Loin d'être imparfait, SCIM s'est moins bien intégré au système, du moins d'après mes tests. Après l'installation du paquet scim-m17n, ce dernier interférait dans la gestion des événements provoqué par le clavier. Pour faire simple, si l'élément qui a le focus n'est pas une zone de saisie, SCIM (ou peut être une de ses dépendances) ignore la saisie. Cela veut donc dire que la fonction de recherche rapide intégré à Nautilus (« Find-as-you-type ») ne fonctionne plus : le champ de recherche n'apparait qu'après que vous ayez commencer à taper, donc il n'y a initialement pas de zone de saisie, SCIM vous envoie chier en ignorant l'événement. Ce blocage peut aussi survenir lorsque une zone de saisie prend le focus sans que SCIM ne soit au courant, j'ignore cela dit pourquoi il est incapable de le voir. Un exemple de ce bug ci : alternez entre Firefox et une fenêtre de conversation de pidgin et à l'aide d'un raccourci clavier et de l'extension « Sélecteur en anneau ». Impossible d'écrire avant d'avoir retirer puis redonner le focus à la zone de texte (okay c'est très précis comme exemple mais c'est celui qui m'est arrivé)

Si pour une raison particulière, vous ne pouviez utiliser UIM, SCIM est une excellente alternative, à condition d'accepter ces quelques désagréments, et du fait que la barre d'outil affiché par SCIM est d'une belle laideur. Pourtant, il y a tout un tas de truc en GTK dans ce logiciel, mais pas ça... Une barre d'outil grise moche.


Warning: mktime(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 159

Warning: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 160

Warning: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /home/0/p/mr-hart.prog.fr/www/blog/lib_article.php on line 177

Après cinq mois de silence

Par Mr Hart. Le mercredi 4 aout 2010, à 20 h 20. Catégorie : Le blog. Il n'y a pas de tag pour cet article.

Cinq mois sans le moindre article, Ouais.

Ce n'est pas très glorieux et en même temps ce n'est pas comme si j'avais été vraiment préoccupé par ce silence. D'abord je me suis dit "ne soit pas l'esclave de ton blog." Ensuite "Oh quand même, faudrait pensez à faire un article puis "En même temps je ne dois pas me sentir obligé de faire un article juste parce que ça fait longtemps", et ainsi de suite. Je suppose que tous les bloggeur du monde voit de quoi je parle alors je ne vais pas m'étendre. Pourquoi ce long silence ? Bah parce que j'avais autre choses à faire, voilà tout. Le blog n'est pas en pause ni quoi que ce soit de ce genre, donc j'vais tenter d'y penser un peu plus.

Le prochain article est donc déjà en grande partie écrit, je le publierai demain. Il parlera de la mise en place de UIM, une plateforme de gestion de méthode de saisie universelle, dans Ubuntu, rien d'intéressant pour la plupart des gens, mais très utile pour qui en a besoin. J'ai eu à le mettre en place récemment alors autant en parler.

À noter aussi que Sparkle a entamé un blog pour son voyage en Corée du Sud qui débutera le 23 aout et durera 4 mois et demi. Je fous le lien avec les autres. Le voyage n'a pas encore débuté mais ya déjà pas mal de truc à raconter vu la galère administrative qui précède le départ.

J'aime pas dépoussiérer des blogs alors j'vais vraiment essayer de me tenir sur le rythme de la publication, quand même, que ça ressemble un minimum à quelque chose.

Licence Créative Commons BY-NC-SA

Sauf mention contraire, les articles de ce blog et les éléments qui les composent sont sous licence Creative Commons BY-NC-SA. Si vous pensez qu'une erreur a été commise, merci de me le signaler.